Vous dirigez Handi Zen depuis quelques années, pourriez-vous nous en dire plus sur ce qui vous a amené à créer cette entreprise ?

C’est parti d’une volonté forte, qui était d’intégrer le handicap à tous les niveaux dans notre prestation de services chez Zen & Bien c’est-à-dire qu’en 2008-2009, quand on a démarré avec Zen & Bien, notre volonté à Sonia et moi qui avons créé cette entreprise, était d’intégrer le handicap dans notre réseau fournisseur. On l’a fait avec plusieurs partenaires et fort du succès rencontré et de notre volonté puisque l’on avait des liens assez étroits, notamment familiaux, avec le handicap. Nous nous sommes dit que donner l’opportunité à des personnes en situation de handicap de travailler dans le milieu du service aux salariés, était quelque chose qui nous fallait absolument faire.

Une courte description de votre entreprise : vous êtes présents sur le marché depuis plusieurs années, qu’est-ce qui a fait votre succès ?

Ce qui a fait le succès de Handi Zen c’est le fait que nous soyons experts en conciergerie d’entreprise, experts en services aux salariés, que l’on soit une entreprise adaptée ultra dynamique et avec laquelle on apporte à nos entreprises clientes un vrai service pour la qualité de vie de leurs salariés. Et aujourd’hui, en France, Handi Zen est la seule entreprise adaptée spécialisée et experte en conciergerie d’entreprise.

Faites-vous face à beaucoup de concurrence et quelles stratégies avez-vous adopté afin de relever ce défi ?

Nos concurrents sont les entreprises ordinaires de la conciergerie d’entreprise, et les grands groupes. Ce qui nous différencie, est que nous sommes les seuls à avoir une approche sociale, sincère et sérieuse et que nous ayons de très belles références clients qui nous accompagnent depuis de nombreuses années et qui solidifient notre action. Parmi les références, nous avons Dassault Systems, Disneyland Paris, Le Crédit Agricole, Moët Hennessy, Euler Hermès, et plus encore.

Quelles ont été les principales difficultés auxquelles vous avez dû faire face ?

Comme pour beaucoup, le premier confinement en mars 2020, a été une période très difficile. Il a fallu garder le contact avec nos salariés qui étaient à la maison et qui pour le coup n’étaient pas en télétravail, puisque le métier ne le permet pas. Nous avons sur cette période-là, offert à tous nos collaborateurs une formation en visioconférence qui a duré 15 jours sur l’enchantement client, afin de les préparer à la reprise avec une nouvelle dynamique. Enfin, nous avons rebondit en digitalisant nos services. Aujourd’hui, Handi Zen apporte sur l’ensemble du territoire français, un service de conciergerie dématérialisé via un chatbot d’entreprise nourri à l’intelligence artificielle. Nous avons donc été très loin dans cette digitalisation de la prestation et nous opérons également en Ile de France et sur tout le territoire, avec un système de conciergerie à la maison et donc depuis la fin du premier confinement, nous passons au domicile de nos clients pour prendre en charge leurs articles et les restituer à la maison.

Quelles sont vos objectifs d’évolution sur les 5 prochaines années ?

Handi Zen rencontre actuellement un grand succès puisque nous signons beaucoup de contrats et sommes fortement sollicités et appelés par de nombreuses entreprises.

Nous allons donc dans un futur proche, consolider notre place de leader du marché, étendre nos services sur un panel plus large de prestations pour les entreprises puisqu’aujourd’hui, nous intégrons, comme chez Prisma Média, des collaborateurs en situation de handicap dans les accueils de nos entreprises clientes. Nous travaillons également sur le positionnement de nos collaborateurs dans les services aux occupants, tels que les services généraux, et facility management (petite maintenance, etc.)

Quel est l’aspect de votre métier qui vous plait le plus ?

Faire bouger les lignes sans aucun doute, de réussir à intégrer le handicap sur des sujets sur lesquels ils n’étaient vraiment pas attendus, comme la conciergerie. Et continuer sur cette lancée. Aujourd’hui avoir des collaborateurs en situation de handicap qui sont positionnés directement aux accueils des entreprises, c’est une petite victoire pour nous et on espère vraiment continuer à grandir sur ce marché.
Je pense que c’est ce qu’il y a de plus intéressant, parce qu’aujourd’hui avec le virage digital que l’on a pris, on a vraiment l’outil le plus performant du marché, notre chatbot. Et on arrive désormais à associer le handicap au meilleur de la technologie. C’est un pari fou et ça fonctionne super bien.